Dernière mise à jour

01/10/2021

VZV in OLT Protection contre la varicelle chez les patients greffés hépatiques

But de l'étude

Evaluer l’immunité cellulaire et humorale induite par la varicelle ou le vaccin contre la varicelle chez des enfants avant et après transplantation hépatique en fonction de l’immunosuppression médicamenteuse.

Critères d'inclusion
  • Avoir bénéficié d’une transplantation hépatique
  • Etre suivi à l’Hôpital des Enfants de Genève
  • Avoir ≥12 mois
  • Etre séronégatif contre le virus de la varicelle (varicella-zoster virus)≥ 12 mois depuis la transplantation
  • ≥2 mois depuis un épisode de rejet aigu
  • Stéroïdes <2mg/kg/jour et tacrolimus < 0.3ml/jour, et concentration plasmatique de tacrolimus <8 ng/ml depuis ≥ 1 mois
Critères d'exclusion
  • Exposition au virus de la varicelle dans les 4 dernières semaines
  • Administration d’immunoglobulines dans les 5 mois précédant la vaccination
  • Agents antiviraux administrés dans les 4 dernières semaines
  • Etat fébrile (>38.5°C) ≤ 72 heures avant la vaccination
  • Traitement d’aspirine chronique
  • Administration d’un autre vaccin vivant atténué dans les 4 semaines
  • Grossesse
Déroulement

1ère phase

Après avoir obtenu le consentement du patient et de ses parents, nous doserons les taux d’anticorps, ainsi que l’avidité cellulaire avant et après la greffe. Les patients seront répartis dans trois groupes: 1) ceux ayant eu la varicelle avant la greffe, 2) ceux ayant été vaccinés contre la varicelle avant la greffe et 3) ceux n’ayant eu ni le vaccin ni la maladie avant la greffe. Pour ceux déjà greffés, le sérum pré-greffe sera retiré de la sérothèque et une prise de sang sera effectuée pour doser les anticorps après la greffe.

2ème phase

Nous proposerons aux patients ne possédant pas d’immunité contre la varicelle d’être vaccinés contre celle-ci. L’évolution clinique sera suivie grâce à un questionnaire et des appels téléphoniques réguliers pendant 8 semaines. En cas de suspicion d’infection par le virus, un médecin verra le patient et, le cas échéant, un traitement sera instauré. Une prise de sang sera effectuée après quatre à huit semaines par le médecin traitant et la réponse immunitaire au vaccin sera évaluée. Tout événement important possiblement relié à la vaccination sera rapporté aux investigateurs pendant une année.

141 patients ont été recrutés à ce jour.

Soutien

Cette étude bénéficie du soutien du fond de recherche des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Appui spécifique aux études cliniques

 L'équipe reçoit l'aide de la plateforme de recherche PGO des HUG qui fait partie du réseau SwissPedNet.

Plateforme PGO

SwissPedNet

 

Pre Klara Posfay-Barbe
Dre Charlotte Verollet
Dre Laure Pittet
Pr Laurent Kaiser
Pre Barbara Wildhaber
Dre Valérie McLin
Pre Claire-Anne Siegrist
Maria Rodriguez
Dernière mise à jour : 01/10/2021

Autres études

Enfants
Maladies infectieuses
MOCHIV

L’Étude suisse de cohorte VIH est un réseau d’encadrement et de recherche unique au monde qui ne cesse d’améliorer la qualité du traitement des personnes vivant avec le VIH en Suisse.

En cours de recrutement
Enfants
Maladies infectieuses
Gaspard

Group A Streptococcal Pharyngitis: Six days Amoxicillin, oR six Days placebo in children between 3 and 15 years old: a randomized, double blinded, multicentred, non-inferiority trial

En cours d'analyse
Enfants
Maladies infectieuses
MMR in OLT

Induction et maintien de l'immunité contre la rougeole chez les patients transplantés hépatiques, Etude prospective interventionnelle de vaccination menée auprès des enfants transplantés&nbsp;hépatiques suivis à Genève

En cours de recrutement