Dernière mise à jour

14/12/2021

Protectin-pilot Ivabradine après une chirurgie non-cardiaque

Contexte général

Environ 20% des patients âgés de plus de 45 ans opérés pour un problème non-cardiaque présentent des signes, parfois même silencieux, d'une souffrance du cœur. Ce chiffre s’élève à 50% pour les personnes de plus de 65 ans ou souffrant d'hypertension artérielle ou de diabète.

Le médicament testé

L’Ivabradine est un médicament utilisé dans le cadre de traitements de l’angine de poitrine et de l’insuffisance cardiaque chronique. Il diminue la fréquence cardiaque d’environ 10 battements par minute, ce qui permet  au cœur de travailler de façon plus efficace.

But de la recherche

Evaluer la capacité de l’Ivabradine à diminuer la fréquence cardiaque et estimer son impact protecteur sur la souffrance du cœur dans les premiers jours suivant une opération non-cardiaque.

Organisation de l'étude

Cette étude pilote vise à évaluer les ressources nécessaires et la faisabilité de ce type d'étude. En plus, cette étude s'intéresse au vécu des patients afin de déterminer leur degré d’adhésion. Elle sert ainsi à améliorer la conception de l’étude définitive, nécessitant un nombre plus important de participants.

Déroulement de l'étude pilote 

Le matin de l'opération, les patients sont partagés en deux groupes. Dans un groupe, les patients recoivent l'Ivabradine deux fois par jour, pendant trois jours. Le dosage du médicament est adapté à la fréquence cardiaque. Dans l'autre groupe, les patients reçoivent un placebo selon les mêmes modalités. Si la fréquence cardiaque des patients est normale ou basse, ils ne reçoivent pas de substance active.

Durant les trois premiers jours après la chirurgie, les chercheurs observent la qualité de la récupération des patients, leur fréquence et la fonction cardiaque, ainsi que les marqueurs de souffrance cardiaque présents dans le sang.

Le vécu de certains patients est évalué au moyen d’observations et d'entretiens, tout au long de leur hospitalisation. Un mois après l’opération,  les patients sont contactés par téléphone afin de connaître la qualité de leur récupération.

Informations supplémentaires

BASEC ID: 2019-00424
ClinicalTrial.gov: NCT04436016

Représenté par
Photo du collaborateur
Bernard Walder
Prof Bernhard Walder
Médecin adjoint agrégé, Servie d'anesthésiologie
Investigateur principal
Dr Bernado Bollen Pinto
Chef de clinique FHM, Service d'anesthésiologie
Téléphone
Investigateurs
Dre Marion White
Cheffe de clinique, Service d'anesthésiologie
Infirmiers
John Diaper
Infirmier-recherche / Unité d'Investigations Anesthésiologique
Stéphane Luise
Infirmier-recherche / Unité d'Investigations Anesthésiologique
Dernière mise à jour : 14/12/2021

Autres études

Adultes
Anesthésie
Validation transculturelle de la traduction française d’une échelle fonctionnelle de la douleur

Dans le but de mieux traiter votre douleur, aidez-nous à mieux la mesurer.

En cours de recrutement
Adultes
Anesthésie
Interprétation de l’électroencéphalogramme pour le monitoring de la profondeur de l’anesthésie

L'analyse de l'EEG peut-elle améliorer le réveil d'une anesthésie générale?

En cours de recrutement
Adultes
Anesthésie
Estimation de la profondeur d’anesthésie par l’étude des micro-états d’électro-encéphalogramme

Peut-on utiliser l'électro-encéphalogramme pour mesurer la profondeur d'une anesthésie générale ?

Terminée avec résultats